Le pharmacien Serge Rader est un connaisseur des médicaments, de leurs effets secondaires et de leur prix au niveau européen. Il est l'auteur d'un livre "Vaccins oui ou non" sur la contamination des vaccins aux nano particules. Il avait déjà participé à un autre livre avec la députée européenne Michèle Rivasi :" Le racket des laboratoires et comment en sortir". Ce lanceur d'alerte est indigné par le passage de 3 à 11 vaccins obligatoires pour les nourrissons en France depuis le début de l'année 2018. Il dénonce ici le manque de sécurité des vaccins et la désinformation des autorités.

 

3.28 Les cas d’autisme régressif consécutifs à des vaccins ne sont pas déclarés aux autorités. 3.38 On m’a signalé deux décès d’enfants cette année dont un bébé mort dans la nuit suivant sa vaccination à deux mois

. 4.59 Les maladies, les cas d’autisme, l’asthme explosent les cancers aussi.

6.12 Pourquoi les vaccins ne sont pas sûrs ?

7.18 Exemple de la commission des affaires sociales au Parlement avant le vote de la loi d'obligation qui privilégie les intérêts de l'industrie sur ceux de la santé

7.46 Pour l’autisme, on est passé d’un cas sur 10 000 à Un cas sur 100 8.16 La commission parlementaire italienne a rendu ses conclusions après 18 ans d’enquête.

12.33 Wakefield, le gastrologue anglais demandait qu’on utilise plutôt les monovalents que les polyvalents. Il avait mis en évidence leur responsabilité dans les maladies inflammatoires du colon et dans l’autisme.

13.40 « Pour des histoires de gros sous on intente à la vie de nos nourrissons. »

14.00 il faut suivre ces vaccins sur le long terme.

14.40 « il y a aussi les morts subites du nourrisson qu’on nous cache avec le vaccin hexavalent ».

17.37 Vaccins biens testés ?

18.43 Que peut-on dire sur l’aluminium ?

21.10 Les doses utilisées sont phénoménales.

22.20 Dans le vaccin HPV on a utilisé un faux placébo.

24.19 Pourquoi l’aluminium dans les vaccins?

26.34 L’obligation est impossible dans ces conditions.

© Prevention Santé, Deborah Donnier