CHEMINS DE VIE

16 décembre 2019

NOËL

Qu'est donc devenue la « magie de Noël » ce temps ou même au cours d'une guerre, les ennemis qui se battaient farouchement la veille et qui reprendront la tuerie le lendemain, faisaient une trêve et fraternisaient ?

 Cette Fête qui permettait à la famille dont les membres étaient dispersés de se retrouver unie pour un moment dans l'année, moment privilégié entre tous.

 Depuis quelques années maintenant cet « esprit » de Noël a disparu petit à petit pour laisser place à des contraintes de plus en plus pesantes pour donner le change à la famille, aux amis, qui sont aussi pris dans les mêmes filets. On entend sans cesse les gens soupirer et dire « je déteste ces fêtes, j'ai hâte qu'elles soient finies ».

Triste époque où le Cœur, l'Amour, le Partage, n'ont plus leur place.

 On fête Noël à tous prix, à tous les prix ! Combien de personnes s'endettent lourdement pour éblouir les autres : victuailles les plus chères, tenues de fête, cadeaux ruineux.... qui seront revendus le lendemain sur leboncoin... le dernier gadget à la mode, le super Iphone pour des gamins qui les rendra encore plus abrutis et abêtis, comme si la si grande télé qui occupe la moitié du séjour ou du salon ne suffisait pas pour ça avec ses programmes de plus en plus nuls, comme si c'était encore possible... Les objets connectés, la grande mode, qui sont des distributeurs d'ondes nocives dont les effets dévastateurs se feront sentir un jour ou l'autre, et cela a déjà commencé !

 Quant aux affres de la cuisine du Réveillon pour la personne qui reçoit, elle croît avec l'imminence du Jour J !

Alors au menu : caviar vrai ou faux, saumon fumé ou non intoxiqué au plomb (bonjour les dégâts pour la santé des enfants et des femmes enceintes!), volailles dodues nourries aux hormones et souvent gavées d'antibiotiques, vins et champagnes agrémentés de sulfites et de pesticides en tous genres... bûche de Noël trop sucrée généralement, confectionnée avec des farines contaminées aux OGM et autres ingrédients « homicides », des œufs de poules en batterie qui n'ont jamais vu un brin d'herbe pendant leur courte vie, etc...

Tous ces « excellents » produits qui se retrouveront dans les assiettes seront responsables de maladies dites incurables mais qui seront soignées avec force médicaments qui les feront traîner en longueur. Leur liste serait trop longue à citer...

 Quant aux vêtements de fête, tous plus clinquants les uns que les autres, fabriqués par des gamins de 6 ans au Pakistan par exemple, achetés dans de grandes surfaces pour « pas cher », c'est vraiment cool n'est-ce pas ?

 Bref Noël est devenu une fête commerciale, dont tout le monde se plaint, et pourtant y sacrifie - surtout au qu'en dira-t-on si on s'abstient d'y participer -

 Le symbolisme de cette Nuit magique est bien perdu, oublié, nié. Même si ce n'était qu'un symbole elle permettait, pour une nuit de retrouver son âme d'enfant, d'avoir des étoiles dans les yeux, d'oublier tout ce qui rend la vie parfois si difficile à vivre.

 Pourtant on peut faire autrement, s'extraire de tout ce qui l'entache, qui est commercial. Je connais une famille dont tous les membres se retrouvent une fois l'an, grands-parents, enfants, petits-enfants, soit environ 25 personnes. Ils s'unissent pour payer un ou deux gîtes pour quelques jours, ils viennent de partout en France et même de l'étranger proche ou lointain, les cadeaux sont fabriqués par chacun d'entre eux tout au long de l'année à l'intention des autres, ils n'achètent que le minimum et sur leur table il n'y aura ni fruits de mer, ni caviar, ni chapon, ni rien de tel. Tout sera bio et végétarien et excellent car parmi eux il y a un cuisinier hors pair même si ce n'est pas son métier. Tout le monde met la main à la pâte et lui cuisine, et c'est la fête pour tous. Les guirlandes, les lampions, tout est fait maison et l'imagination des uns, les doigts de fées des autres, réalisent des merveilles.

Voilà le Noël que je vous souhaite avec l'Amour près de vous et en vous, la joie dans vos cœurs...

JOYEUX NOËL !

 

 

 

Posté par LUMIERE34 à 19:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 décembre 2019

BIENTOT NOËL, quelques conseils judicieux

En cette période qui précède les fêtes je pense que quelques judicieux conseils ne seront pas de trop :

Entre le gaspillage alimentaire, les montagnes de cadeaux revendus sur Le Bon Coin dès le 26 décembre, et toutes les babioles inutiles, les fêtes de fin d’année ont vite fait de virer en petite catastrophe écologique. Pourquoi ne pas festoyer autrement, plus sobrement ? Attention, il ne s’agit ni de se priver, ni de gâcher la magie de Noël. Seulement de prendre le temps de la réflexion, de s’organiser en amont, d’orienter sa consommation et de retrouver la vraie saveur des festivités : celle de passer du temps ensemble. Durable, naturel, sobre et heureux : suivez nos conseils pour un Noël 100 % green !

http://madame.lefigaro.fr/style/nos-conseils-pratiques-et-idees-cadeaux-pour-un-noel-green-ecolo-durable-ethique-291119-178526

Posté par LUMIERE34 à 10:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 décembre 2019

VACCINS : UN RAPPORT PARLEMENTAIRE ITALIEN EXPLOSIF

Au moment où la Commission à l’Environnement, la Santé publique et la Sécurité alimentaire du Parlement européen s’apprête à soumettre au vote une résolution sur « les réticences à la vaccination et la baisse du taux de vaccination en Europe », un pavé tombe dans la mare des certitudes vaccinolâtres.

Ce pavé, c’est le rapport officiel d’une Commission d’enquête parlementaire italienne rendu public le 7 février 2018. L’objet du rapport : comprendre les raisons de milliers de décès et de maladies graves chez les personnels militaires italiens affectés à des missions à l’étranger. Les experts ont pris en compte tous les facteurs de risques auxquels ils ont été exposés, au premier rang desquels l’uranium appauvri présent dans les bombes et d’autres agents liés à l’armement. Mais ils ont également analysé d’autres facteurs de risque, notamment pour les soldats jamais partis en mission, et l’un d’entre eux retiendra en particulier notre attention en ce moment : les vaccins.

Après 18 années d’enquête pour déterminer les causes de milliers de décès, cette Commission parlementaire a identifié un risque significatif de développer des cancers et des maladies auto-immunes après l’administration de vaccins combinés et multi-doses, tels que recommandés dans le calendrier de prévention militaire (p. 156 du rapport). Rappelons ici que les vaccins pour les militaires sont identiques aux vaccins pour les enfants (pp. 156-157).

Les résultats de l’examen de la Commission – dont les intérêts ne sont ni en faveur, ni opposés aux vaccins et qui ne peut être considérée comme « appartenant à des mouvements réticents à la vaccination », – sont un sérieux signal d’alarme dans le contexte actuel de l’extension des obligations vaccinales en Europe. Les éléments qui suivent devraient donc faire réfléchir à deux fois les autorités européennes :

• La Commission n’a pas pu trouver une seule étude démontrant la sûreté des vaccins combinés (p. 154).

•La Commission a estimé que « la quantité cumulée des différents composants des vaccins dépasse les quantité s autorisées pour les autorisations de mise sur le marché des vaccins monovalents » . Cela signifie que dans les vaccins combinés, la somme des adjuvants (par exemple, aluminium ou mercure), conservants et contaminants biologiques – virus, bactéries, mycoplasmes et mycobactéries, ainsi que l’ADN fœtal humain ou d’ADN animal, provenant des tissus organiques de culture pour la fabrication des vaccins – n’a pas été testée.

« Les vaccins qui ont un nombre important de composants en termes quantitatifs, mais aussi en variété des composants étrangers, déterminent un nombre plus élevé d’effets secondaires. » (p. 139)

• Entre autres, la Commission s’inquiète de l’usage et de la sécurité des vaccins à base d’adjuvants aluminiques (p. 160) (type vaccins « polio » hexavalents recommandés aussi chez les enfants), des quantités élevées d’ADN humain et animal retrouvées dans certains vaccins (ROR) et de la présence de nanoparticules inflammatoires polluant tous les vaccins. (pp. 157, 159, 165)

Les recommandations de la Commission parlementaire pour l’immunisation incluent :

L’utilisation de vaccins et de doses isolés plutôt que de vaccins combinés (p. 186)

• Ne pas administrer plus de 5 vaccins (souches vaccinales différentes) lors d’une seule visite.

• Une évaluation individuelle des risques avant la vaccination (pp. 126, 186) à partir des tests sanguins et des antécédents médicaux du patient. Ces tests ont pour objectif de déterminer les changements du système immunitaire et notamment son hyper-activation. La Commission a identifié 81 éléments à tester, en plus des composants actifs des vaccins (pp. 170). Les notices des vaccins recommandent d’ailleurs la vérification de l’état de santé de la personne à vacciner au moment de l’administration du vaccin (pp. 143, 148). Se basant sur ces notices, la Commission a énuméré une série de maladies qui contre-indiquent la vaccination. Le nombre cumulé des effets secondaires repris dans les notices examinées pour les militaires, s’élève à 240. (p. 174) (Précisons que la Commission a uniquement analysé les notices des fabricants, mais que le nombre des effets secondaires mentionné dans les rapports de suivi est nettement plus élevé.)

• Un suivi à long terme de chaque vaccin individuel (1, p. 154).

• De ne pas revacciner pour une maladie pour laquelle l’immunité est déjà existante, comme pour les personnes ayant fait des maladies d’enfance.

Les recommandations de la Commission parlementaire pour une politique vaccinale plus sûre incluent :

• Le développement de vaccins « purifiés » pour limiter l’accumulation de composants toxiques. (p. 155)

• Des études permettant d’évaluer les effets et la sûreté de la vaccination à moyen et long termes. La plupart des vaccins ne sont évalués que sur une très brève période, quelques jours parfois ou semaines et généralement moins d’un mois. (pp. 155, 185)

• De meilleures études sur les composants des vaccins, notamment les adjuvants et contaminants.

« Erreur en deçà des Alpes, vérité au-delà » ?

À la lecture de ce rapport, tout ce qu’il y a de plus officiel, plusieurs questions se posent :

• Si un militaire court un risque avec plus de 5 vaccins, nos enfants sont-ils vraiment en sécurité avec 9, 11 ou 21 (par ex. hexavalent 8 souches + Prevenar 13) ?

• Que dira notre ministre de la Santé Agnès Buzyn des conclusions de ce rapport, elle qui déclarait encore il y a peu : « Nous avons la certitude que ces vaccins sont inoffensifs » ?

• Les autorités européennes peuvent-elles en conscience ignorer les conclusions de ce rapport et s’engager résolument dans la fuite en avant que constitue la proposition de résolution du Parlement européen sur les réticences à la vaccination ?

En effet, l’Article 3 de la proposition de résolution du Parlement européen « souligne que les vaccins sont sûrs selon l’OMS, puisqu’un vaccin autorisé est rigoureusement testé lors de multiples essais cliniques, avant que son utilisation ne soit approuvée, et ensuite régulièrement réévalué après sa mise sur le marché » .

Nous vous reparlerons prochainement des avancées de ce projet européen, et comment vous pouvez vous mobiliser, mais sachez d’ores et déjà qu’une copie du rapport a été transmise au Parlement européen, et les quelques éléments qui précèdent aux députés européens. Ils ne pourront plus dire qu’ils ne savaient pas.

 

Références :

Rapport entier de la commission parlementaire italienne ici

Traduction en anglais validée par la cour de Gènes ici.

 ( Article paru dans le journal nº 55 ALTERNATIVE SANTE)

Posté par LUMIERE34 à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

DOCUMENTAIRE 5G APOCALYPSE - VOSTFR

Tandis que la Chine vient d'annoncer se préparer à la 6G, revenons à travers ce documentaire en version originale sous-titrée en français sur les dangers de la 5G.

http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/2019/11/documentaire-5g-apocalypse-vostfr.html

 

Posté par LUMIERE34 à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 novembre 2019

LA SUPER MAUVAISE IDEE POUR LE NOËL DU PETIT : UN... IPHONE

(par Michel DOGNA)

 

Téléphones portables, confirmation affolante

 

Ils détruisent lentement le cerveau des adultes
Et rapidement le cerveau des enfants et des ados.


Un enfant ou un ado qui meurt d’une tumeur cancéreuse du cerveau, c’est très triste.

Mais cela est-il toujours dû à un injuste hasard qui frappe aveuglément ?

Une récente étude pilotée par Ronald L. Melnick pour le compte du gouvernement américain a alerté l’Académie américaine de pédiatrie pour resserrer les recommandations qu’elle faisait aux parents concernant l’usage du cellulaire par leurs enfants - ainsi que par eux-mêmes. Cette étude a stupéfié de nombreux sceptiques - dont ceux du NTP qui prétendait les GSM inoffensifs, et qui ont alors fait un virage à 180 degrés. L’American Cancer Society a reconnu la valeur scientifique de cette étude, et le magazine Consumer Reports la juge assez révolutionnaire pour désormais recommander à son lectorat de se protéger de ce type de Radio Fréquence.

 

En effet, l’étude révèle hors de tout doute, que ces radiofréquences micro ondes (autour de 2,4 Giga Hertz) causent les mêmes types de tumeurs chez les rats que celles dont l’incidence est plus élevée chez les humains qui collent leur GSM à l’oreille 30 minutes par jour en moyenne au bout d’une durée de10 ans. Evidemment, les risques augmentent encore en fonction de la dose d’exposition.
A noter que l’étude du NTP est déjà dépassée et ne pourra pas être répliquée, puisque l’exposition correspondait à la technologie de deuxième génération (2G ou GSM pour Global System for Mobile Communications) employée il y a 17 ans, c’est-à-dire au moment de la conception de l’étude. Avec les nouvelles technologies (UMTS pour Universal Mobile Telecommunications System), on arrive déjà à la 5G, ce qui inquiète encore davantage les experts.

Mille fois moins puissante que la technologie 2G, la 3G présente pourtant trois fois plus de risque de développer un gliome, (forme très agressive de cancer du cerveau).

Face à l’étude du NTP, l’American Academy of Pediatrics (AAP) dit s’inquiéter du fait que des enfants de plus en plus jeunes adoptent le cellulaire alors que leur corps et leur intellect sont en plein développement. Ronald L. Melnick affirme : "Pour les enfants, les risques de cancer du cerveau sont bien supérieurs à ceux des adultes en raison d’une plus grande pénétration et absorption du rayonnement du téléphone cellulaire dans leur cerveau, et parce que leur système nerveux en développement est beaucoup plus sensible".

"La puissance moyenne du rayonnement 2G/GSM est 1.000 fois plus élevée que celle des téléphones cellulaires modulés 3G/UMTS)de troisième génération ; et pourtant, pour 100 heures d’utilisation, le risque de cancer du cerveau par l’utilisation d’un téléphone cellulaire 3G/ UMTS est 3,4 fois plus élevé que l’utilisation de 2G" - c’est ce que nous a expliqué par courriel Lloyd L. Morgan, survivant du cancer du cerveau, chercheur à l’Environmental Health Trust et directeur représentant des patients au registre national américain des tumeurs.

L’affiche présentée à la conférence BIOEM 2016 illustrait qu’après 3.000 heures d’utilisation cumulative, le risque de cancer du cerveau d’un téléphone G3/UMTS est de 4 fois la normale, alors qu’avec un téléphone 2G/GSM le risque est de 1,5 fois. Mais comment une puissance 1.000 fois plus faible peut-elle causer un risque plus élevé ? Explication probable : "la modulation UMTS inhibe les gènes de réparation de l’ADN endommagé."

Recommandations de l'AAP

L’AAP rappelle que la norme fédérale américaine (de la Federal Communications Commission ou FCC) limitant le rayonnement des téléphones cellulaires n’a pas été mise à jour depuis 1996. Cette limite autorisée aux États-Unis, de 1,6 W/kg, vise seulement à prévenir l’échauffement des tissus du corps d’un adulte et non les effets non thermiques comme les dommages à l’ADN et le cancer. "Les crânes des enfants sont plus minces et peuvent absorber plus de rayonnement." Voici les nouvelles mesures de sécurité recommandées par l’AAP qui déconseille leur usage par les tout-petits :

 

• Maintenez le cellulaire à au moins 3 cm de votre tête durant une conversation.

 

• Utilisez la messagerie texte autant que possible, sinon téléphonez en mode haut-parleur ou avec un kit filaire mains-libres ou Blue tooth.

 

Nota :
A ce sujet, il se colporte que les ondes WIFI se propagent dans les écouteurs mains libres – C’EST FAUX et techniquement impossible vu que les écouteurs ne fonctionnent que dans la bande auditive c'est-à-dire 20 Kilo Hertz (20 000Hz) maxi ce qui n’a  rien à voir avec la bande de 2,4 Giga Hertz (milliards de Hertz). Par ailleurs le Blue Tooth émet un signal très faible qui porte à 1 mètre maximum face au signal initial qui porte à des dizaines de km. Donc le Blue Tooth "dangereux" est aussi FAUX.

 

• Faites seulement des appels courts ou essentiels sur le cellulaire.

 

• Évitez de transporter votre téléphone contre le corps, comme dans une poche, une chaussette ou un soutien-gorge. Sinon, les fabricants de cellulaires ne peuvent pas garantir que la quantité de rayonnement que vous absorberiez ainsi sera sécuritaire.

 

• Si vous envisagez de regarder un film sur votre appareil, téléchargez-le d’abord, puis passez en mode avion [le seul qui élimine toute émission de RF] pendant que vous le visionnez, afin d’éviter l’exposition inutile aux radiations.

 

• Gardez un œil sur l’intensité du signal (le nombre de barres affichées). Plus le signal est faible, plus votre téléphone émet de rayonnement et plus votre exposition augmente. Mieux vaut attendre que le signal soit plus fort avant d’utiliser votre appareil.

 

• Évitez de faire des appels dans les voitures, les ascenseurs, les trains et les bus. Le téléphone cellulaire travaille aussi plus fort pour communiquer à travers le métal, alors son niveau de puissance augmente.

 

Les gliomes en hausse

 

Pour minimiser les risques de l’utilisation du téléphone cellulaire, les critiques - qui sont souvent en conflit d’intérêts car ils sont financés par l’industrie - affirment souvent que l’incidence globale des tumeurs cérébrales est stable. C’est faux ! Le Dr Adlkofer souligne "L’incidence du cancer augmente de 1 à 2 % par année chez les enfants depuis 30 ans et celle des glioblastomes hautement mortels augmente sans cesse dans la population générale depuis la fin des années 1980 (de 3,1 % par année aux Pays-Bas entre 1990 et 2010 et similairement aux États-Unis, et pour des cancers localisés principalement dans le lobe frontal, le plus exposé aux ondes des cellulaires)". 

 

De plus, selon l’oncologue et épidémiologiste suédois Lennart Hardell, en Suède, les tumeurs cérébrales de type inconnu ont augmenté de 157 % de 2008 à 2013, prouvant que les registres de tumeurs s’avèrent incomplets et peu fiables. Ce médecin est l’auteur des études les plus connues sur le sujet qui ont contribué au classement 2B des radiofréquences. Il a notamment découvert que les gens qui utilisent le cellulaire de manière intensive avant l’âge de 20 ans vont jusqu’à multiplier par 5 leur risque de cancer du cerveau.

 

Aujourd’hui, le Dr Hardell affirme, tout comme plusieurs autres experts dont l’ancien patron du NTP, Chris Portier, qu’il faut reclasser les RF comme cancérogènes 2A. L’opinion de Hardell n’est pas à prendre à la légère : depuis la fin des années 1970, les fabricants de l’agent orange, des BPC (biphényles polychlorés) puis du glyphosate (Roundup) avaient aussi critiqué ses études sur la toxicité de ces produits, mais l’histoire lui a donné raison. Son avis sur le 2A est aussi partagé par le Dr Anthony B. Miller, directeur de l’unité d’épidémiologie à l’Institut national du cancer, à Toronto, de 1971 à 1986.

 

Si ces avis ne vous suffisent pas encore, vous pouvez vous fier à la législation française sur l’exposition aux CEM et aux consignes de sécurité des fabricants de cellulaires qui recommandent de NE JAMAIS LE TENIR CONTRE VOTRE CORPS.

 

Sources : Microwavenews
microwavenews.com/news-center/ntp-cancer-results

 

 

Nota : aucune assurance ne couvre ce risque – concluez vous-même. A bon entendeur…!

 

 

Posté par LUMIERE34 à 15:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


01 novembre 2019

POLIOMYELITE ET VACCINATION

(Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 271)

Vaccination, les choses ne sont pas aussi simples et angéliques que l’on voudrait nous le faire croire. 

Dans cet article très bien documenté du Monde sur la poliomyélite, nous voyons que le vaccin poliomyélite de souche 2, peut lui aussi transmettre et maintenir les épidémies de poliomyélite qu’il était destiné à disparaitre. C’est le virus vaccinal muté.

il a donné, en 2019,  111 cas de paralysie (dont 97 par la souche 2) alors que la poliomyélite elle-même ne donnait plus que 19 cas au monde en 2018.

Concrètement la « Polio vaccinale » est aujourd’hui responsable de plus de 80 % des cas de poliomyélite dans le monde.

On peut alors poser plusieurs réflexions.

Les choses ne sont d’abord pas aussi claires que les autorités veulent nous le laisser croire.

Mais pourquoi cette résurgence, et ces mutations ?

Et si la nature générait ces mutations parce qu’elle en a besoin et qu’elles sont appelées par des situations immunitaires, cela va dans le sens d’une fonction de la maladie et que cette fonction tend à s’exprimer et à muter pour jouer son rôle.

Nous avons déjà vu que pour la rougeole les choses avaient tendance à tourner aussi de façon compliquée. L’immunité vaccinale n’étant pas, et de loin, aussi fiable que l’immunité naturelle, on risque d’avoir à revacciner tout au long de la vie. Entre temps, peuvent réapparaitre les personnes ayant perdu cette immunité instable et devenant conducteur de nouvelles formes d’épidémies de rougeole post vaccinale.

Il est donc important de se poser et de s’interroger sur l’équilibre à trouver entre immunité naturelle et immunité vaccinale.

Et de réfléchir au choix des vaccins afin d’éviter ce type de risques. 

Il ne sera jamais possible de remplacer totalement l’action de la nature, seul l’orgueil humain peut imaginer une telle chose.

Il est important d’utiliser les vaccins de façon ciblée et à bon escient.

« Poliomyélite : une victoire en demi-teinte »

Mediscoop – Date de publication : 24 octobre 2019

Lise Barnéoud remarque dans Le Monde que « le virus de la poliomyélite met un nouveau pied dans la tombe. Sauf surprise majeure, la commission pour la certification de l’éradication, un groupe d’experts auprès de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), en fera l’annonce lors de la Journée mondiale contre la polio [aujourd’hui] : la souche 3 du virus a définitivement disparu de la surface de la terre ».

Lire la suite de l’article

https://www.mediscoop.net/index.php?pageID=82b3edc166519d1d47c55e575d618632&id_newsletter=12424&liste=0&site_origine=revue_mediscoop&nuid=medi_2_31928&midn=12424&from=newsletter

 

Posté par LUMIERE34 à 09:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 octobre 2019

LES OBJETS CONNECTES : DANGER !! (suite)

Pour plus de précision voici un article qui vous éclairera, au moins je l'espère, mais concerne un autre registre qui n'est pas négligeable non plus.

https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/securite-attaques-objets-connectes-explosent-2019-54695/

Dans sa dernière étude, qui porte sur le premier semestre 2019, Kaspersky révèle que les attaques contre les objets connectés ont été multipliées par 9. Le plus souvent, c'est à cause d'une faille non corrigée, ou d'un mot de passe simple.

Posté par LUMIERE34 à 10:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 octobre 2019

LES OBJETS CONNECTES : DANGER !!

La publicité pour les objets connectés ne met à aucun moment en garde les consommateurs contre les dangers de ces nouvelles technologies. Cette fuite en avant est cautionnée par des autorités sanitaires totalement dépassées, voire complètement incompétentes et irresponsables.


Les smartphones communiquent constamment des données à l’insu des consommateurs via les applications installées.


De nombreux objets et gadgets technologiques émettent des ondes nocives: téléviseurs, imprimantes, décodeurs satellite, box ADSL, GPS connectés, etc…


Des micro-ondes pulsées irradient l’environnement à intervalles réguliers. Les effets toxiques sur la matière vivante ont pourtant été amplement démontrés par de nombreuses études scientifiques indépendantes. L’usage des objets connectés devrait donc être limité au strict indispensable, voire interdits sans une information adéquate.


Comme dans tous les scandales sanitaires majeurs (tabac, amiante, pesticides), il faudra probablement encore attendre des années (voire des dizaines d’années) avant des mesures préventives ne soient enfin prises. Les lobbys de la télécommunication ont établi les lois et les normes de protection environnementales avec la complicité de députés et sénateurs politiques. La loi Abeille est cependant un premier pas vers une limitation de l’exposition dans les lieux publics. Il faudra revenir en arrière sous peine d’un génocide généralisé. Exposer la population aux micro-ondes pulsées sans les prévenir des risques est criminelle.


Les études statistiques sur l’espérance de vie prouvent la réalité de nos craintes. Depuis quelques années, nous assistons à une décroissance de l’espérance de vie. Les enfants vivront moins longtemps que leurs parents et seront atteints plus tôt de pathologies dégénératives graves.


Aujourd’hui, de plus en plus de jeunes enfants sont atteints de cancer, alors que 30 ans avant, les cas étaient rarissimes.

http://www.cem-expert.fr/expert-expertise-diagnostic-electromagnetique-compatibilite-grand-est-lorraine-luxembourg-alsace-nancy-metz-luxembourg-strasbourg-reims_,fr,8,77.cfm

Posté par LUMIERE34 à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

LES DANGERS DU FOUR A MICRO ONDES

J'avais plusieurs fois, et depuis 2012 mis en garde contre les ondes émises par ces fours et la décision de la Russie de les interdire, alors que chez nous leurs ventes n'ont cessé de croître au grand détriment de notre alimentation et de notre santé, et plus grave, celle de nos enfants !

Alors j'en remets une couche :

En Russie, les fours micro-ondes ont été bannis en 1976 à cause de leurs conséquences négatives sur la santé et plusieurs études ont été conduites sur leur usage. Voici quelques-unes de leurs découvertes sur la nourriture chauffée aux micro-ondes :

a) La nourriture chauffée aux micro-ondes perd de 60 à 90% de son champ d’énergie vitale et les micro-ondes accélèrent la désintégration structurelle des aliments.

b) Les micro-ondes créent des agents causant le cancer dans le lait et les céréales.

c) Les micro-ondes altèrent les substances élémentaires des aliments, causant des désordres digestifs.

d) Les micro-ondes altèrent la chimie des aliments, ce qui peut mener à des dysfonctionnements du système lymphatique et des dégénérations des capacités du corps à se protéger contre des cellules cancéreuses.

e) La nourriture chauffée aux micro-ondes amène un plus grand pourcentage de cellules cancéreuses dans le flot sanguin.

f) Les micro-ondes altèrent la rupture des substances élémentaires quand des légumes crus, cuits ou congelés sont exposés aux ondes, même pour un très court laps de temps, et que les radicaux libres se forment.

g) La nourriture chauffée aux micro-ondes cause des croissances cancéreuses stomacales et intestinales, une dégénération générale du tissu cellulaire périphérique, et une destruction graduelle des systèmes digestif et excrétoire chez un pourcentage statistiquement élévé de personnes.

h) La nourriture chauffée aux micro-ondes diminue la capacité du corps à utiliser les vitamines du complexe B, la vitamine C, la vitamine E, les minéraux essentiels et les lipotropiques.

En marge de ces études, beaucoup de gens estiment que réchauffer leur nourriture aux micro-ondes ne les aide pas à bien se sentir. Stephanie Relfe, kinésiologiste, s’est sentie un jour affable et plutôt faible et a découvert qu’elle avait par inadvertance mangé de la nourriture chauffée aux micro-ondes dans un restaurant. Dans sa pratique, elle a découvert que tous ses patients ont donné des signes de réaction allergique à la nourriture passée aux micro-ondes. Un autre kinésiologiste, David Bridgeman, a dit : « De toutes les personnes que j’ai testé pour des allergies, 99,9% ont montré une sensibilité sévère à n’importe quelle nourriture passée aux micro-ondes ».

De plus, un remède homéopathique à proximité d’un four micro-ondes perd son potentiel de guérison…

En conclusion, la façon la plus sûre de chauffer votre nourriture est d’utiliser votre cuisinière et de vous débarrasser de votre four micro-ondes! Les plaques vitrocéramiques et à induction peuvent être utilisées en respectant les distances de sécurité.

Rappel : http://altitudes06.canalblog.com/archives/2013/06/26/27512400.html

http://altitudes06.canalblog.com/archives/2013/06/26/27512400.html

Posté par LUMIERE34 à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 août 2019

CES ECRANS QUI DETRUISENT LES ENFANTS !

Par Michel DOGNA

Les dégâts de la télévision

Dans certains ménages, la télé est allumée non stop. C’est l’extension aggravée du syndrome de la radio qui consiste à mettre la radio en bruit de fond permanent. Ces gens ont inconsciemment besoin d’être rassurés par cette présence virtuelle car le silence les angoisse. Ils présentent souvent un grand vide mental qui est comblé par les flots continus de bavardages, et dans un bruit de fond musical. Cette compensation virtuelle encore plus présente avec la télé, est en outre associée à un rayonnement électromagnétique qui anesthésie en quelque sorte le système nerveux. Qui n’a pas remarqué lorsqu’une émission ne passionne pas comment on est pris d’un sommeil irrépressible qui passe rapidement si l’on arrive à s’extirper de l’écran.

Or ce rayonnement neurotoxique s’avère bien plus conséquent chez les jeunes, et carrément dévastateur chez les petits enfants.

 En effet, on sait maintenant statistiquement qu’un petit enfant se déplaçant encore à quatre pattes et qui se trouve en permanence baigné dans ce « fog » audiovisuel auquel il ne prête même pas attention, sera un cancre à l’école !


Dans les familles « haut de gamme » les enfants qui réussissent dans les plus hautes études ont toujours eu un accès restreint à la télé.

Les dégâts des tablettes et téléphones portables

La pire catastrophe est dans les tablettes pour enfants de moins de 3 ans, que les parents achètent pour avoir la paix. Rapidement ces petits perdent le sens de ce qui les entoure et à terme, le sens de la vie en société. Ils ne parlent pas.
La tablette devient rapidement une terrible addiction qui les conduit à un retard du langage, de la marche, du fonctionnement des mains, des troubles du comportement souvent sous forme de violence, et un manque total d’élaboration de la pensée.
Certains de ces petits ne répondent plus à leur nom, ne communiquent plus.
En fait, c’est une forme d’autisme. A âge égal où un enfant normal dessine schématiquement une maison, papa-maman et des animaux familiers, les enfants addicts des écrans en sont incapables.

Plus tard, les ados acquièrent un tél portable (le cadeau suprême) – qui n’a pas son portable ? Et là je ne m’étendrai pas sur le sujet, tout le monde ayant pu constater la prison dans laquelle chacun d’eux s’enferme, incapables de rester plus de 3 minutes sans ouvrir cette drogue infernale, s’intéressant à peine aux « amis » présents et encore moins aux conversations des adultes, même en famille, même au restaurant, même en vacances !


Comment ces jeunes qui fuient la réalité vont-ils arriver à s’intégrer dans le monde du travail, et dans le monde social ?

Mais les dégâts ne s’arrêtent pas là. Nous faisons face actuellement à un développement exponentiel de tumeurs au cerveau (gliomes chez les jeunes), et l’on occulte le problème en invoquant les multiples pollutions environnementales – mais question : pourquoi le cerveau est-il majoritairement la cible du mal ?

Alors à qui la faute ?

La tentation est d’accuser les fabricants qui connaissent parfaitement les dangers physiques et psychologiques liés à l’abus déraisonnable de cette technologie qui peut happer les jeunes jusqu’à 12 heures par jour. Il est vrai que les promoteurs ne sont pas responsables du manque de sagesse des utilisateurs. Interdire ces consoles et iPhones n’est pas réaliste – pourquoi alors laisser en vente libre les alcools, le tabac, le coca, etc.? Par ailleurs les gouvernants ont tout intérêt à laisser faire les choses puisque c’est un moyen facile pour abrutir les enfants, les rendre dociles et décérébrés : bref des futurs citoyens de choix pour la mondialisation.


En résumé, la responsabilité finale n’incombe à personne d’autre qu’aux parents qui ne communiquent pas assez avec leurs enfants et démissionnent trop souvent devant leur l’éducation.

Les pédiatres nous disent ceci :


Aucun écran ne doit être mis sous les yeux d’un enfant de moins de trois ans. Pas de console avant six ans. En aucun cas Internet ne doit être mis à libre disposition des enfants avant 12 ans et pas de téléphone portable à fonctions multiples avant 15 ans.

Le MP3, pas innocent non plus

Beaucoup de jeunes se déplacent systématiquement avec un baladeur sur les oreilles. On retrouve là le syndrome que j’ai évoqué au départ : l’angoisse du silence ou la fuite devant la réalité. Les MP3 sont la version moderne Hi-Fi des anciens walkmans.
Les études actuelles montrent que l’utilisation quotidienne des MP3 sur les oreilles mène à la surdité précoce – et quand elle est installée, celle-ci est irréversible. En plus, on gagne souvent en prime des acouphènes (sifflements dans les oreilles), une torture auditive pouvant devenir dramatiquement permanente.

Selon les rapports :

– 55% des jeunes écoutent des baladeurs.
– En pratique, 28% des jeunes de 15-19 ans souffrent déjà d’acouphènes chroniques.
– 10 millions d’utilisateurs souffriront d’une perte auditive en Europe.
– l0% des enfants de moins de deux ans s’endorment avec des écouteurs ou des casques sur les oreilles, ce qui génère un vieillissement auditif prématuré et irréversible, donc un abonnement à la surdité à plus ou moins brève échéance.

Quel gâchis !!!

 

Posté par LUMIERE34 à 13:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]